Mais avant, ça devenait presqu’un problème de santé publique.»

Revenus peu attractifs, charges émotionnelle et psychologique lourdes: le métier n’a pas toujours eu la cote.

Aujourd’hui, le médecin est mieux entouré. «Le staff est plus étoffé, l’environnement est plus rassurant. Il y a des psychologues, le nursing(infirmiers). Les médecins peuvent se décharger de certains aspects.»

Et c’est peut-être le personnel infirmier qui est amené à côtoyer plus régulièrement les malades, les sentiments, et la mort… «Le nursing, c’est un métier très dur. C’est aussi un métier qui peut être gratifiant.»