5555

Avertir le modérateur

08/01/2016

Aide-soignant : un métier très convoité

 

 

 Aide-soignant : un métier très convoité
 
 

Q uelles sont les attributions d’un aide-soignant ?

Katia JUNG, directrice de l’Ifas de Saint-Avold : « Un aide-soignant exerce au sein d’une équipe pluri-professionnelle composée d’infirmiers, de médecins, de kinésithérapeute, de diététiciens, de cadres de santé, etc. Son rôle est d’effectuer les soins liés aux fonctions d’entretien et à la continuité de la vie. C’est-à-dire faire la toilette, changer, aider au repas, mais également prendre en charge le relationnel avec les patients, leurs proches. Un aide-soignant rassure, réconforte et veille au bien-être de la personne. Il intervient en milieu extra-hospitalier comme les établissements pour personnes âgées, les maisons d’accueil spécialisé, mais aussi en milieu hospitalier ou à domicile. Son rôle est d’assurer la continuité de la vie du malade dans son quotidien. L’aider à marcher, à effectuer tous les gestes qui sont devenus difficiles ou impossibles. »

Comment se porte la profession ?

« Le métier d’aide-soignant est très convoité, notamment sur notre territoire. L’Ifas SOS santé de Saint-Avold forme des personnes de toute la Moselle-Est, c’est-à-dire venant des portes de Metz jusqu’à Bitche. Il existe deux autres structures dans le département, l’une à Metz, l’autre à Sarrebourg. Par ailleurs, dans un secteur où la population est vieillissante, où les personnes sont des victimes collatérales de la mine, le besoin est grandissant. Chez nous par exemple, 96 à 97 % de nos élèves trouvent un emploi à l’issue des dix mois de formation. Leur salaire pour commencer sera en moyenne de 1 350 € par mois, avec des possibilités d’évolution. C’est pour beaucoup un tremplin pour devenir infirmier. Il faut savoir qu’après trois années d’expérience, un aide-soignant peut prétendre au concours aménagé d’infirmier. Il passera uniquement les épreuves écrites. Pour d’autres, c’est un bon moyen pour devenir ambulancier, auxiliaire de puériculture. Il existe une foule de possibilités. »

Il semblerait que l’Ifas de Saint-Avold se soit vue octroyer vingt places supplémentaires de formation ?

« Effectivement, c’est une volonté de la région. Ces vingt places supplémentaires sont réservées aux étudiants ayant obtenu un bac professionnel soins et services à la personne créé en 2014. C’est un type de cursus partiel où l’on valide quelques modules. Pour les autres, après concours d’entrée, ils suivent des cours durant dix mois, soit quatre mois de théorie et six mois de pratique en alternance. Le coût de la formation s’élève à 4 300 € et peut être pris en charge soit par la Région, soit par les employeurs dans le cas d’une reconversion. »

Vous organisez ce samedi à Saint-Avold des portes ouvertes. Opération séduction ?

« Pas du tout, nous souhaitons montrer notre savoir-faire et surtout permettre aux visiteurs - par le biais d’atelier - les clés de cette profession. L’idée est de dévoiler au public toutes les facettes du quotidien d’un aide-soignant. On pourra notamment découvrir comment avoir une hygiène parfaite des mains, comment prendre les paramètres vitaux (tension, etc.), les gestes de premiers secours et plein d’autres surprises. »

Portes ouvertes de l’Ifas SOS santé, 15, rue Lemire Saint-Avold. Ce samedi 9 janvier de 9h à 15h.

 

Santé Aide-soignant : un métier très convoité
Katia JUNG, directrice de l'Ifas de Saint-Avold : « Un aide-soignant exerce au sein d'une équipe pluri-professionnelle composée d'infirmiers, ...
Google Plus Facebook Twitter

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu