5555

Avertir le modérateur

08/01/2016

Décret n° 2016-5 du 5 janvier 2016 portant création du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

 

Article 1


Il est créé auprès du ministre chargé de la santé un Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie dont les missions sont les suivantes :
1° Contribuer à une meilleure connaissance des conditions de la fin de vie et des soins palliatifs, des pratiques d'accompagnement et de leurs évolutions, ainsi que de l'organisation territoriale de la prise en charge des patients et de leur entourage. A cette fin :
a) Il mobilise et valorise les dispositifs de collecte et de suivi des données relatives aux soins palliatifs et à la fin de vie, en participant notamment à la diffusion des résultats disponibles par la mise à disposition de ces données ;
b) Il coordonne des enquêtes et études thématiques, afin de contribuer à l'identification de nouveaux besoins et de promouvoir des axes de recherche en matière de soins palliatifs et à la fin de vie ;
c) Il favorise les rencontres entre chercheurs et professionnels compétents dans le champ des soins palliatifs et de la fin de vie ;
2° Participer au suivi des politiques publiques relatives aux soins palliatifs et à la fin de vie ;
3° Informer le grand public et les professionnels afin de contribuer à la diffusion des connaissances sur la démarche palliative et sur la fin de vie, notamment à la promotion des dispositifs concernant les directives anticipées et la désignation des personnes de confiance.

Vous êtes dans :  Accueil> Rechercher un numéro du JO depuis 1990> Décret n° 2016-5 du 5 janvier…
WWW.LEGIFRANCE.GOUV.FR
 
 

En 1887, les infirmières devaient suivre ces 9 règles.

En 1887, les infirmières devaient suivre ces 9 règles. C’est fascinant


En 1887, les infirmières devaient suivre des règles strictes pour pouvoir garder leur travail, mais aujourd’hui ceux-ci seraient considérés comme une folie. Mais c’est ça qui les rend fascinant- pour voir le changement radical de notre société au fil de temps.

Non seulement les infirmières ont dû prendre soin de beaucoup plus de patients (presque 50 par infermière), mais en plus elles ont dû suivre ces neufs règles.

1. Les infirmières doivent dépoussiérer les meubles et les fenêtres chaque jour, et passer la serpillière de tout le département.

nurse 1
Boston Public Library

 

2. Toutes les infirmières doivent porter un seau à charbon pour maintenir une température uniforme dans tout le département.

nurse 2
Pinterest

 

3. Les infirmières doivent nettoyer les lampes à huile pour assurer que les médecins ont assez de lumière pour travailler.

nurse 3
Affordable Nursing Schools

 

4. Les infirmières doivent tenir des registres précis sur tous les patients pour aider le médecin à faire son travail.

nurse 4
US Department of Defence

 

5. Les infirmières commencent à 07:00 et finissent à 20:00 tous les jours, sauf le samedi, quand elles ont du temps libre de 12:00 à 14:00.

nurse 5Work Wear Essentials

 

6. Les infirmières nouvellement diplômées qui ont de bons rapports avec leurs supérieurs doivent prendre un soir par semaine pour être courtisé, et deux nuits pour assister à la messe régulièrement.

nurse 6
Powerhouse Museum

 

7. Les infirmières doivent économiser de l’argent chaque mois pour avoir une pension. La règle de base est d’économiser 50% de son salaire mensuel.

nurse 7
Keene Public Library

 

8. Les infirmières qui fument, boivent de l’alcool, ou vont aux danses seront interrogées sur leurs intentions, valeurs, et intégrité par leurs supérieurs.

nurse 8
University At Buffalo

 

9. Les infirmières qui exercent leurs fonctions fidèlement et de manière professionnelle, et sans faute pendant cinq ans recevront une augmentation de salaire de 5 centimes par jour.

 

En 1887, les infirmières devaient suivre des règles strictes pour pouvoir garder leur travail, mais aujourd’hui ceux-ci seraient considérés comme une folie.…
INCROYABLE.CO
 
 

07/01/2016

Perte d'autonomie : vers un meilleur accompagnement à domicile des personnes âgées

 

Perte d'autonomie : vers un meilleur accompagnement à domicile des personnes âgées

Publié le 29 décembre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La loi concernant l'adaptation de la société au vieillissement a été publiée au Journal officiel du mardi 29 décembre 2015.

Ce texte réforme l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) à domicile pour aider à payer les frais d'intervention des aides à domicile des personnes âgées de plus de 60 ans en perte d'autonomie. Elle revalorise le nombre d'heure d'aide et allège la participation financière des bénéficiaires (le ticket modérateur), voire l'annule pour les personnes touchant l'allocation personnalisée de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Les proches aidants sont également visés par la loi puisqu'elle leur crée un statut spécifique. En effet, les époux, partenaires pacsés, parents et toutes personnes entretenant un lien étroit et stable pourront se voir accorder un « droit au répit » qui consiste soit à accueillir momentanément la personne dépendante dans une structure, soit à attribuer des heures d'aide supplémentaires, ces aides pouvant aller jusqu'à 500 € par an.

Pour les personnes âgées n'étant plus en mesure de rester chez elles, la loi renforce les obligations d'information sur les prix pratiqués dans les maisons de retraite des secteurs publics, associatifs et privés commerciaux. Les prix des hébergements devront correspondre à un même socle de prestation pour faciliter la comparaison entre les différents établissements.

 

Perte d'autonomie : la loi donne la priorité au maintien à domicile, crée le statut d'aidant et…
PERTE D'AUTONOMIE : VERS UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT À DOMICILE DES PERSONNES ÂGÉES
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu