5555

Avertir le modérateur

24/05/2015

Une alternative écologique aux cercueils

Aller au cimetière pour pleurer ses proches disparus est souvent très douloureux. Aujourd’hui une équipe italienne a eu l’idée de rendre ce lieu plus réconfortant et d’offrir à nos défunts une seconde vie. Le projet a pour but de mettre le corps d’un défunt dans une capsule, plutôt que dans un cercueil, qui servira à nourrir et à faire grandir un petit arbre. Les cimetières se transformeraient alors en parcs commémoratifs remplis d’arbres.
Aller au cimetière pour pleurer ses proches disparus est souvent très douloureux. Aujourd’hui une équipe italienne a eu l’idée de rendre ce lieu plus réconfortant...
SOOCURIOUS.COM

 

20/03/2015

La loi sur la fin de vie mise au vote à l'Assemblée

Personne de confiance

La version initiale de la proposition de loi prévoyait que leur existence serait signalée sur la carte vitale, mais l'Assemblée a remplacé cette disposition par un amendement du gouvernement prévoyant que « les directives anticipées sont notamment conservées sur un registre national faisant l'objet d'un traitement automatisé ». Alors qu'elles étaient jusqu'à présent rédigées sur papier libre, un modèle officiel va voir le jour, pour éviter les imprécisions compliquant la tâche des médecins.

Cette réforme instaurant un droit à une sédation « profonde et continue » jusqu’au décès pour les malades en phase terminale devrait être adoptée mardi.
WWW.LEMONDE.FR
 

12/12/2014

Comment le deuil fragilise l'organisme

 

 
passionSanté.be
Comment le deuil fragilise l'organisme
L'objectif consistait à déterminer les taux d'hormones du stress et de neutrophiles, des globules blancs essentiels dans notre système de défense ...

La perte d’un être cher perturbe le fonctionnement de l’organisme, et ce phénomène est d’autant plus prononcé que la personne endeuillée est âgée.

Cette équipe britannique (université de Birmingham) a analysé des prélèvements sanguins de personnes en deuil suite au décès de leur conjoint ou d’un parent proche. L’objectif consistait à déterminer les taux d’hormones du stress et de neutrophiles, des globules blancs essentiels dans notre système de défense contre les germes. Les participants étaient des adultes jeunes (32 ans en moyenne) et des aînés (72 ans en moyenne).

Les résultats montrent que dans les semaines et les mois qui suivent le décès de l’être cher, le deuil à un âge avancé est associé simultanément à une forte diminution de la production de neutrophiles – avec dès lors une fragilité accrue face aux infections - et à une augmentation nettement marquée des hormones du stress. Le deuil à un âge plus jeune perturbe aussi ces paramètres, mais globalement, l’impact reste modéré.

En fait, poursuivent les chercheurs, le stress lié au deuil agit directement sur les capacités de l’organisme à lutter contre les germes. Quel que soit l’âge, le soutien apporté à la personne endeuillée est évidemment essentiel, et ceci est particulièrement vrai pour les aînés.

publié le : 11-12-2014

Source: Immunity & Ageing (www.immunityageing.com)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu