5555

Avertir le modérateur

30/09/2011

Halte au manager sclérosé !

 
 

Halte au manager sclérosé !

Démotivation, stress, insatisfaction… A force de constater le mal-être au travail, le coach, Jean-Paul Lugan, a dressé quatre profils de managers pour Capital.fr. Ceux qui se définissent comme épanouis sont en minorité. Près d'un cadre sur deux n'exerce pas son activité ...

» Lire la suite

19:08 Écrit par loiseaupense dans AUJOURD'HUI | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : démotivation, stress, insatisfaction |  Facebook

10/08/2011

Chez les faucons

Stress chez les faucons
Montérégieweb

Après quelques mois d'étude,

ils ont peut-être trouvé une explication: le stress!

En effet, l'étude réalisée ce printemps a permis de montrer

que les faucons de Dieppe sont plus stressés

que les faucons de la carrière.

Ceci a été calculé par le nombre ...


 

14/05/2011

Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires

 

http://fr.canoe.ca/images/pix.gif

Un héritage lourd    à  porter

 

http://fr.canoe.ca/images/pix.gif

http://fr.canoe.ca/images/pix.gif


Les gens qui ont une mère ou un père qui souffre d’un trouble bipolaire devraient surveiller leurs niveaux de stress.

Une étude internationale, menée par l’Université Concordia à Montréal et publiée dans la revue Psychological Medecine, montre que pour répondre à des facteurs de stress de la vie de tous les jours, le niveau de cortisol monte plus vite chez des sujets qui ont des parents souffrant de troubles bipolaires.

Le cortisol est une hormone produite par le corps en réponse à une situation de stress.

Il s’agit de la première étude à faire ce lien. «Les précédentes recherches ont montré que les enfants dont les parents souffraient de troubles bipolaires avaient quatre fois plus de chance de développer des troubles de l’humeur que ceux dont les parents n’avaient pas ces troubles, a expliqué l’un des auteurs de cette étude, Mark Ellenbogen. L’objectif de notre recherche était de déterminer comment cela se produit.»

M. Ellenbogen et ses collègues ont déjà montré que les niveaux de cortisol des enfants dont les parents ont des troubles bipolaires sont plus élevés que les autres. Les chercheurs ont ensuite mesuré ces niveaux de cortisol sur ces mêmes sujets à la fin de l’adolescence, ainsi que les niveaux de stress chronique et épisodique.

«Notre étude montre que les enfants à risque sont biologiquement plus sensibles à l’expérience du stress comparé aux autres, a expliqué M. Ellenbogen. Cette plus grande réactivité au stress pourrait expliquer pourquoi ces descendants finissent par développer des troubles et risquent de devenir malades plus tard.»

«Nous commençons à comprendre où nous pourrions intervenir pour empêcher cette hypersensibilité de se développer, a poursuivi M. Ellenbogen. Cette sensibilité croît durant l’enfance et nous pensons que nous pourrions apprendre aux parents et à leur descendance comment prendre le dessus sur le stress avant de se confronter à des facteurs de stress plus importants. Cette prévention pourrait avoir un impact significatif.»

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu